Pour une Civilisation globale de l'ESPOIR : une Civilisation vraiment humaine, pacifiste, écologiste et citoyenne....

Publié le par lanouvellefrance

 Les Insurgés citoyens & The Global Insurrectionist welcome you.

 Occupy-Tokyo.jpgOccupy-Together-1.jpgOccupy-Wall-Street-99-pourcents.jpgOccupy-Earth-1.jpgOccupy-Humanity-1.jpg

 

Follow us on Facebook : Appel à l'Insurrection permanente pacifiste, écologiste et citoyenne (The Global Insurrectionist) &  Follow us on Twitter : @france_nouvelle

 

Eclipse-1.jpg


 

Editorial : Pour une civilisation globale de l'ESPOIR: une civilisation vraiment humaine, écologiste et citoyenne.

 

Terre-coeur-1.jpg

 

Réf.: Notre "Appel Solennel à l'Insurrection permanente, écologiste et citoyenne" (02 octobre 2011)


Le grand défi lancé aujourd'hui à la face du monde, c'est le défi qui consiste à faire vivre ensemble 7 milliards d'êtres humains à la surface d'une planète appelée Terre ou Gaïa, boule de matière insignifiante perdue aux confins d'un univers sans fin où, depuis des éons, sans rime ni raison, au rythme d'une prétendue évolution, elle tourne sur elle-même et autour d'une étoile banale dénommée soleil et que rien ne distingue de centaines de milliards d'autres étoiles.....

 

Il y a effectivement une TERRE, un globe ovale de 40.000 km de tour de taille, 5 Continents et leurs dérives; des Mers et des Océans; des Montagnes, des Pics et des Volcans et, depuis peu, un total de 7 milliards de péquins appelés "êtres humains" qui, myriades et mosaïques de Peuples tous différents, polluent derechef leur environnement, mère-nature, au nom de l'humaine civilisation. 

 

Enfin, une "civilisation" qui s'auto-proclame "humaine", assez pompeusement d'ailleurs, et qui ne semble douter de rien face aux massacres et génocides divers qu'elle a perpetrés et s'apprête encore à perpétrer incontinent. 

 

OGM, Monsanto, pollutions hydrocarburales, catastrophes nucléaires à Three Miles Island,Tchernobyl ou Fukushima... Les océans menacés ; les forêts, poumons de la Terre, sapées, pillées, décimées ;  les espèces - richesse de la biodiversité - en voie d'extinction toujours en nombre plus croissant ; les conflits larvés ou déclarés en tout temps et en tout lieu, leur cortège incessant de misères, de désolations ... 

 

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent ? 

 

 

D'où l'idée qu'il faut un "changement" et que ce "changement", hé bien, "c'est maintenant". 

 

Comment donc faire pour y parvenir ?

 

 

Révolution globale pour une Civilisation globale de l’ESPOIR.

 

Eco-41.jpg

 

Dimanche 20 mai 2012. C'est le jour d'une splendide éclipse sur la Terre. C'est le jour du Sommet de l'OTAN à Chicago après la rencontre du G8 à Camp David. La planète est en émoi. Et ça ne date pas d'hier. 

 

Coïncidence, la dite Terre vient de trembler. En Italie. Et de trembler à nouveau. Encore l'Italie. Sous les décombres déjà 6 morts. Mais notre bonne vieile Terre n'est-elle pas aussi depuis des millions d'années, un vaste cimetière ?

 

Les contestaires protestent contre  l'OTAN dans la capitale de l'Illinois, fief de Barack Obama. En parallèle, ça explose ici et là. Au Yémen comme en Afghanistan, des intérêts ou personnalités américaines sont, dit-on, la cible des attentats. IOn ne sait où donner de la tête. On ne sait où tourner le regard pour trouver un signe. Un signe heureux. Pour que notre espérance en un monde meilleur ne soit plus vaine.

 

Alors y a-t-il de quelconques raisons d'espérer ? 

 

 

Changement global en vue. Un enjeu de première grandeur pour la planète. 

 

 

Un changement global est en cours.

 

Ne l’aurait-on ni deviné ni anticipé, par manque d’intérêt ou d’intuition, la « crise » qui, depuis de nombreux mois déferle, tel un tsunami ravageur, tout autour du globe, - parfois à grand prix de larmes et de sang -, est là pour en témoigner et réveiller, sinon vraiment éveiller, les consciences les plus endormies. 

 

 

En fait, une véritable « rEVOLUTION » a commencé dans le cours de 2011, une « révolution » à l’échelle de la planète. Une « révolution » protéïforme entamée diversement ici et là. Un élan, un souffle nouveaux. L'expression des "peuples" à vouloir vraiment pouvoir disposer d'eux-mêmes, clame-t-on à qui accepte de l'entendre.

 

 

On connaît désormais ces « Indignados » ou autres « Indignés » voire  « Anonymous ». Ces « rEvolutionnaires » professent vouloir être l’expression des "99%", ce genre humain qui n'est plus uniquement "prolétaire", contre une "oligarchie du 1%" réputée avoir la haute main sur le destin du monde - dit-on, à son plus grand détriment. 

 

 

L’an passé, en 2011, la clameur du « Printemps arabe » a tonné en Tunisie, en Egypte. Embrasement. Débordements. Pleurs, joie, espoir. Enfin. Aujourd’hui les partisans de la « Démocratie » en Syrie, parmi d’autres pays arabes comme, par exemple, le Bahreïn, tentent de faire entendre la voix des droits dits humains et de la liberté. Leur appel à l'égalité et à la fraternité, en quelque sorte. La répression voire la mort s'abattent sur eux, victimes seulement coupables d'avoir voulu croire que la "Déclaration universelle des Droits de l'Homme" et les Pactes ou Traités onusiens inspirés d'icelle n'étaient pas que chiffons de papier. 

 

 

Aussi les « militants du nouveau monde » comme d’aucuns s’appellent, réclament à grands cris la "Démocratie réelle", la "Démocratie directe", la "Démocratie durable" ou encore "évolutive" après avoir été "participative, et la veulent « maintenant ». Les "peuples du monde" n'ont-ils pas que trop attendu ???

 

 

Pour parvenir à leur fin, ces « Indignados » et « Anonymous » occupent la Terre sur toute sa surface ou … presque.

 

Pas seulement la célèbre Wall Street de New York, on le sait grâce au mouvement  phare alias "OWS" (Occupy Wall Street) mais, entre autres, certaines places fortes de la « finance folle » tant décriée, comme, récemment, à Francfort où 400 activistes ont été appréhéndés par la police teutone.  

 

"Librérez nos camarades!"

 

C'est un autre "Mai 68", somme toute, qui renaît de cendres livrées aux âffres du temps. Sinon que la mémoire est encore vive. Un nouveau "Mai 68" mais 44 ans après. Donc tout différent, car, depuis, le cyber-espace est né et a proliféré. 

 

 

La Terre serait-elle vraiment à nouveau en ébullition ? Effectivement, effectivement, du moins peut-on se risquer à le penser  :

 

 

L’effondrement du système, alias « capitalisme », tant annoncé depuis des décennies, prend forme sous les yeux de générations, jeunes et anciens, frappées par la "récession économique", un crucial malaise des « marchés financiers », une « austérité », etceotera, rejetés en bloc, alors que se déploient, inquiétants, les spectres du « chômage » et de la « faillite »….

 

 

Berceau de la civilisation européenne et occidentale, qui, des siècles durant, régna sur le destin de l’humanité, la Grèce est en proie au vertige. L’Europe, sous le poids de la dette, tremble …comme aujourd'hui tremble la terre sous ses pieds ....

 

 

Certains s’inquiètent de la situation de la Palestine et de ses Palestiniens. C’est que ces gens hurlent eux aussi, et comme de beaux diables, à la liberté, à la justice, à la démocratie. Où sont nos droits humains si longtemps profanés, semblent-ils proférer à qui aura l’extrême bienveillance de les entendre. Mais, d’autres, Tchétchènes ou militants du Daguestan n’en font-ils pas autant quelques encablures plus loin à l‘Est en des régions encore plus reculées?

 

 

Une « guerre » cent fois prédite ces temps derniers entre l’Iran et Israël est jour après jour profilée à l’horizon, tandis que la « menace nucléaire » s’étend également en Extrême-Orient avec les frasques répétées de la Corée du Nord. Drôles de troublions que tous ces gens-là....

 

 

L’Irak et l’Afghanistan sont à feu et à sang. Le Pakistan, parfois, ne vaut gère mieux. Explosions, explosions … Dévastations, dévastations … Morts à la pelle.

 

 

Au Japon, nul ne sait vraiment quand le pays pourra enfin s’extraire du cauchemar, tant autant nucléaire, de Fukushima, littéralement « l’île du Bonheur » en langue nippone. Les réacteurs ont été enfin arrêtés. Mais pour combien de temps, alors qu’en Europe, la sortie du nucléaire a été officiellement décidée en Allemagne.

 

 

Soucieuse de développer sa capacité militaire à vive allure et sur une vaste échelle, la Chine en est récemment venue à taquiner dangereusement les Philippines pour une querelle insulaire ancestrale. L’ombre peu rassurante d’une possible intervention armée a commencé à planer …. A tout le moins dans les esprits.

 

 

Entre 30 et 40 tibétains se sont déjà immolés par le feu. Pourquoi ? Non pas pour avoir le droit de collectionner les photos de leur Dalaï-Lama, Prix Nobel de la Paix, mais bien pour faire valoir leur aspiration à la liberté et à l’indépendance au nom du droit imprescriptible des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous sommes tous égaux en droit. Mais le problème, c'est qu'il y en a qui sont plus égaux que d'autres (comme disait Coluche) ... N'est-ce pas ?

 

 

Au Sud Soudan, l’entente cordiale n’est pas franchement de rigueur, et c’est un euphémisme; de même au Congo, au Mali, et où sais-je encore. La famine guetterait en son Sahel ou dans sa Corne, l’Afrique est encore fort loin d’être sortie pour de bon du tourment. 

 

 

Pour rien arranger, certains agitent la menace d’une « guerre des civilisations ». L’emblème en serait la catastrophe terroriste du 11 septembre 2001 à New York.

 

Hum... Hum... 

 

Comment touver l'échappatoire ? Si échappatoire il y a...

 

 

Une Civilisation globale pour les 99%. Une rEvolution de l'esprit. Une vision nouvelle.

 

Anonymous-Chicago-1.jpg

 

 

En résumé, 7 milliards d’êtres humains pataugent dans la panade à la surface du globe. Enfin, dit-on, 1% tirerait les marrons du feu pendant que 99% subiraient au profit des premiers.

 

 

Aussi les « 99% », alias « Anonymous »  et « Indignés » qui veulent « occuper » et  Wall Street et le reste de la planète ont-ils engagé une action permanente et continue pour un « changement global ». 

 

 

C’est leur « Révolution » présentée comme une « rEvolution ». 

 

 

Un mouvement vraiment « global », c’est-à-dire qui s’étend d’un bout à l’autre de la surface du globe, par cyber-espace interposé. « Global » aussi parce que ce mouvement concerne une question majeure pour l’ensemble de la planète, donc le « Globe » et son gendre dit humain : redonner à la majorité, les 99%, le pouvoir de décider de leur destin ; et, pour ce faire, retirer ce pouvoir au 1%, alias « oligarchie » dominante de la « finance folle ».

 

 

Et, comme on peut l’imaginer aisément, voilà qui n’est pas une simple affaire. 

 

L'originalité ? Il n'y a pas de chef. Pas de tête au mouvement. Même pas de porte-parole à ce mouvement. C'est déjà en soi une véritable "rEvolution" ! 

 

L'originalité ? D'ailleurs il n'y a pas un mouvement mais plusieurs mouvements, distincts, différents mais avec des objectifs similaires ou analogues que l'on peut résumer sous le thème générique de "Révolution pour un Changement global". C'est déjà en soi une véritable "rEvolution" ! 

 

L'originalité ? Ces mouvements, Indignados, Indignés, Anonymous, et autres Occupants, Real Democracy Now, etcoetera, ne sont inféodés à aucun parti politique. Du moins, le prétendent-ils. Et on veut bien les croire sur parole. N'est-ce pas déjà en soi une autre véritable "rEvolution" ?!?

 

L'originalité ? Ces mouvements, parfaitement arnarchiques sinon anarchistes, se refusent à se constituer en parti politique et/ou à jouer le jeu de la démocratie dite représentative. Même si, en parallèle à la mouvance, un Parti pirate est né connaissant un certains succès en Allemagne. N'est-ce pas déjà en soi une autre véritable "rEvolution" ?!?

 

L'originalité ? Un point commun, cette mouvance se réfère explicitement à la "non-violence" - trait qui évoque le Mahatma Gandhi, en Inde, et le Pasteur Martin Luther King Jr, en Amérique. On peut y voir également l'inspiration de Nelson Mandela, en Afrique du Sud, et, pour les plus audacieux, celle du Dalaï-Lama du Tibet, exilé en Inde depuis 1959. 

 

L'originalité ? Ces mouvements se rejoignent et communiquent sur l'Internet, grâce aux réseaux sociaux et autres, à commencer par Facebook (900 millions d'adeptes) et de Twitter où la nouvelle pensée distille des centaines de "touittes" quotidiennement. Leurs militants ou activistes sont donc des cyber-révolutionnaires ou cyber-Robins-des-Bois. D'ailleurs, ne dit-on pas qu'à l'origine, des "hackers" auraient lancé le tout premier mouvement de contestation.

 

 

Guerre des Civilisations ou bien Harmonie des Civilisations ?


 AMOUR.jpg

 

Quoi qu'il en soit de cette Mouvance actuelle des "Indignés" et autres "Anonymous", ou, a contrario, en raison même des déferlements actuels  planétaires, il paraît absolument nécessaire de s'ouvrir à une autre dimension.

 

Une dimension authentiquement "globale".

 

La Terre vit à l'heure de la "Mondialisation". Une mondialisation désormais contestée ici et là par certains esprits progessistes et aussi les protestataires de la Mouvance Occupy et consort.

 

Pourquoi contester cette Mondialisation ? Parce que cette Mondialisation est la Mondialisation du 1% par le 1% au profit du 1% dont les 99% sont, de fait, les esclaves obligés et, parfois sinon souvent, ô combien consentants, société de consommation oblige.

 

Dans cette Mondialisation du 1%, la guerre des civilisations joue un rôle central. Car le 1% est la source de toute guerre d'envergure. Le 1%, l'oligarchie dominante des fous de Wall Street (et autre), a tout intérêt à diviser pour régner. Et diviser pour régner a été de tout temps sa politique première pour asservir les peuples. Le 1% se nourrit aussi des conflits dont le profit est pour lui considérable. Une bonne grosse crise, une bonne guerre, ici ou là. La Bourse baisse ici, j'achète à la baisse ; la Bourse remonte là, je vends à la hausse. Valeurs refuges ? En pleine expansion : or, diamant, immobilier. Le 1% engrange. Bénéfices sur la vente d'armements. Bénéfices sur la vente de matériels et ressources parallèles (on a besoin d'hydrocarbures, n'est-ce pas, pour les chars et autres). Bénéfices sur la reconstruction après les destructions provoquées.... Plus les produits dérivés. Mais, bon, stop ! 

 

En effet, les 99% se font tuer à l'occasion pour le 1%. Mobilisation générale, Patriotisme. Fleur au fusil. La der des ders. Et quand c'est fini, hé bien, ça recommence....

 

A cet égard, les deux guerres mondiales du XXè siècle ont été d'un grand enseignement. Vu les dividendes empochés par le 1%, il n'y avait pas de raison que ça ne dure pas. L'ONU suivit le pas. Mais comment faire autrement puisque l'ONU est totalement entre les mains du 1% !

 

 

Mondialisation, Démondialisation ou Globalisation ? 


 

Exit la Mondialisation du 1%.

 

Bienvenue à la Démondialisation. Cependant nous vivons que nous le voulions ou non, sur une planète transfrontalière, globalisée. Où, tout autour du globe, même en restant chez moi, on découvre le monde. Un monde en interdépendance permanente. L'utopie, ce n'est plus un monde sans frontières ; l'utopie, c'est de vouloir fermer ses frontières, ses yeux, au monde.

 

De la sorte, apparaît la nécessite d'ouvrir les esprits à une autre mondialisation. Pas la mondialisation exploitrice du 1% tant honnie, mais la mondialisation des 99%. Autrement dit, "NOUS", les peuples, ou nouveaux damnés, de la Terre :

 

Les 7 milliards d'individus qui composent le genre humain alias Humanité.

 

Et cette mondailisation-là, que les poètes inspirés dénommeront s'ils le souhaitent "mondialisation des âmes" ou "mondialisation des coeurs" voire encore "mondialisation des esprits" (je n'ose dire "Noosphère"...), hé bien, cette mondialisation-là, c'est la bonne, c'est la "Globalisation".

 

La Globalisation de espoirs, des rêves, les plus intimes de l'Humanité en une authentique Harmonie universelle, une véritable Paix durable voire aussi permanente que faire se peut. 

 

Comme le proclament cetains mouvements, l'Humain d'abord. 

 

Oui, cette "rEvolution globale" en cours portons la, dans un élan ascensionnel, au-delà, de nos préoccupations que l'on dit d'ordinaire bassement matérielles et qui grèvent notre quoitidien. 

 

C'est l'Unité qu'il appartient de réaliser.

 

L'Unité d'un monde en soi unique en un seul monde humain, d'une civilisation tout-englobante qui comprendra donc toutes les civilisations pour former la Grande Civilisation de l'Homme, la Civilisation globale de l'ESPOIR.

 

Comme le disent les "Anonymous" et consort "Nous sommes les 99%. Nous sommes l'ESPOIR".

 

Oui, l'ESPOIR.

 

Mais un ESPOIR que seul peut offrir à "L'Humain d'abord" une conscience universelle ancrée dans le respect de l'Humain et de ses Droits, dans le respect de notre Terre-mère nourricière, notre seule vraie Patrie, dans le respect du "NOUS" qui fasse de nous de vrais Nationalistes planétaires: une seule Nation, un seul Monde, une seule Terre, une seule Âme, un seul Coeur......

 

Une seule grande civilisation globale au service des 99%. Une civilisation de coopération planétaire. Une civilisation de co-évolution planétaire. Une civilisation de rEvolution permanente comme la Terre, notre Globe, est en révolution permanente autour du soleil et comme son soleil est en révolution permanente autour du centre de la galaxie. 

 

Une civilisation globale de l'ESPOIR où chacun sera invité à faire don du meilleur de lui-même pour le bien commun. Ne serait-ce qu'en esprit.

 

Car, comme le disait l'écrivain français André Malraux, célèbre pour sa Condition humaine, "le XXIè siècle sera spirituel ou ne sera pas".

 

Dont acte.

 

D'ailleurs, lors de la rédaction de ce billet, je reçois un message d'un groupe Facebook multilingue inspiré. Citons :

 

"HUMANITE

 

Partout dans le monde, de plus en plus de personnes voient que le système qui dirige ce monde fonctionne de plus en plus mal.Il y a de l’injustice et des inégalités. De fausses valeurs gouvernent nos vies.Nous sommes divisés en groupe différents et nous pensons que nous ne trouverons pas notre point commun.C’est une manipulation de certains qui ne veulent pas que nous communiquions entre nous. Ainsi, nous pourrions découvrir ce que nous avons de commun.

 

Le 21 juillet, nous voulons montrer que ces frontières n’existent pas.En écartant les drapeaux des nations mais en levant celui de l’humanité, nous allons démontrer que nous avons tous un point commun.Nous avons un but qui nous rassemble tous.Nous voulons un monde meilleur !"

 

21 J- Day of Action : http://www.facebook.com/events/382452531805523/390970397620403/?notif_t=plan_mall_activity

 

[Fin de citation]

 

Dans cette civilisation du futur dont, en ces temps, NOUS posons ensemble, globalement, la première pierre, le Citoyen sera au centre, au coeur de la Société. Sa vocation, sa mission, première ? La préservation de la Nature et au sein de cette Nature, de l'Humain. Son mode d'action premier ? La Non-violence. Pourquoi ?  Pour l'Harmonisation permanente des Consciences ainsi que l'exercice de sa responsabilité personnelle, locale, vis-à-vis de la Communauté globale.

 

Ce Citoyen du futur aura pour armes premières: la Connaissance. La Connaissance globale universelle dont, en nos jours, les premières pierres sont à peine posées. Les âmes ouvertes à la spiritualité, parlent, elles, de "Lumière" ou d'Amour universel, propres, disent-elles, à une hypothétique "Ere du Verseau" en laquelle l'Humanité viendrait de pénétrer. Certains, inspirés ou illuminés, tout dépend effectivement de la grille de lecture que l'on adopte, parlent d'Aura, de Vibrations comme si une consience cosmique désirait instiller de ses vertus l'humaine conscience universelle. D'autres encore, attendent d'hypothétiques extra-terrestres comme de véritables sauveurs ...

 

Pourquoi sourire, narquois ?

 

Apprenons à respecter l'imaginaire et les croyances de chacun même si nous ne pouvons y adhérer.

 

C'est la condition sine que non du monde de demain.

 

Le meilleur système, c'est le système qui conjugue et coordonne tous les systèmes ; la meilleure idéologie, c'est l'idéologie qui conjugue et coordonne toutes les idéologies ou sait s'en passer (Zen!) ; le meilleur des humains, c'est l'humain qui est ouvert à tous les autres humains, conjugue leurs vertus et coordonne leurs efforts.

 

Non ? 

 

Mais avant de parvenir vivante à ces jours bien-heureux  d'harmonieuse civilisation, l'Humanité, notre "Humain d'abord", a pour obligation de tordre le cou aux maux dont l'oligarchie du 1% l'a affublée à son plus grand dam, - corruptions, pollutions, manipulations, et autres. A commencer par les "crises" et les "guerres" fabriquées de toutes pièces...

 

Sinon, si ce n'est le 12-12-12 ( à la fin de l'année) comme on veut le faire dire au calerndrier des pré-colombiens Mayas, du moins dans les décennies à venir, l'Humaine civilisation aura toutes les chances de disparaître dans le chaos. La fin du monde. Basta. Ciao !

 

Dès lors, la Démocratie réelle, cette Démocratie directe, durable, évolutive, est une étape sur un long chemin. Effectivement sans cette étape, sans cette "rEvolution pour un Changement global" aucun  espoir de survie.

 

Alors que, gardons le bie en tête, d'autres étapes tout autant importantes reste à franchir pour élever l'Humain jusqu'au seuil de l'Humain ... Et de réaliser les plus immenses espoirs. 

 

Aussi est-il non seulement nécessaire aujourd'hui comme demain de s'indigner voire de s'engager mais, aussi surtout, de s'insurger. Autrement dit, de se lever. De se dresser sur ses ergots pour agir. 

 

De s'insurger dans le cadre d'une insurrection permanente, pacifiste, écologiste et citoyenne. Une insurrection des âmes, avant tout. Une insurrection des coeurs. Une insurrection de la Bonté (pour reprendre le thème cher à l'abbé Pierre en France) bien évidemment. Une insurrection, également, sur le terrain, proche des "Damnés de la Terre" victimes des inégalités et des injustices. 

 

Car, c'est la caractéristique popre à toutes les insurrections, les Insurgés partout se dressent pour le Droit et la justice. Et donc pour les Droits humains. 

 

C'est là, à l'aube première d'une Civilisation nouvelle, une insurrection des "Chevaliers de l'Arc-en-Ciel", pour reprendre l'expression de certain poète. 

 

L'Arc-enCiel, symbole, par excellence de Paix et de Sérénité.

 

"Nous sommes les 99%. Nous sommes l'ESPOIR. La Révolution globale vient juste de commencer et rien ne l'arrêtera". 

 

Comptez sur "NOUS". 

 

[Fin de la première partie. Dimanche 20 mai 2012. 20:15 Heure de Paris]

 

Cosmos-1.jpg

 

Les Insurgés citoyens & The Global Insurrectionist welcome you.

 Occupy-Tokyo.jpgOccupy-Together-1.jpgOccupy-Wall-Street-99-pourcents.jpgOccupy-Earth-1.jpgOccupy-Humanity-1.jpg

 

Follow us on Facebook : Appel à l'Insurrection permanente pacifiste, écologiste et citoyenne (The Global Insurrectionist) &  Follow us on Twitter : @france_nouvelle

Commenter cet article

clovis simard 28/10/2012 19:57


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.9 - THÉORÈME OSÉE. - La fin d'un civilisation.